La façon dont elle écrit, ma mère [terminée]

 :: Premier pas :: Les élus :: Validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Artifice de la Couronne



Voir le profil de l'utilisateur

http://www.endrothroad.net/t1940-la-facon-dont-elle-ecrit-ma-mere-terminee http://www.endrothroad.net/t1953-antigone-je-suis-nee-de-l-auror
Antigone
Artifice de la Couronne
Mar 3 Oct - 16:47
A N T I G O N E
— artifice de la couronne

• Antigone
• Artifice de la Couronne
• Dynastie de la Couronne
• 26.03.61
• Femelle.



Tu me ressembles. Tu es identique à celle que j'étais lorsque j'ai rencontré celui que tu nommes papa ; maigre, faible, le poil blanc rendu sale par la poussière et mon sang qui souille encore ta fourrure malgré le temps passé depuis que j'ai reçu ces balles. La seule différence réside dans la couleur de nos yeux qui demeure très différente. Les miens étaient transparents, alors que tu as reçu la nuance de l'or pur. Tu es grande, haute sur tes membres qui peinent à te porter jusqu'à la destination de tes rêves.

caractère

Ne pleure pas, mon amour ; je suis là, où que tu me cherches de tes yeux devenus expressifs. Ils traduisent toute la souffrance que tu as à me voir allongée auprès de toi mais désormais emportée au loin, sans que tu ne puisses m’accompagner. Tu es résignée à mourir, mon ange. Ton cœur s’est arrêté en même temps que le mien et, dans tes grandes billes qui ne cherchent plus à s’ouvrir, je remarque que ton moment est peut-être venu. Que tu as renoncé aux armes. Que tu penses avoir tout perdu dans cette bataille. Tu n’es plus qu’une ombre, mon trésor. Il n’y a plus une lumière dans tes prunelles où l’innocence scintillait la veille encore. J’ai gâché ce que tu étais – j’ai laminé cette merveille que j’ai tant cherché à préserver. J’ai échoué et tu te reproches la même chose, comme s’il incombait désormais aux enfants de protéger leurs parents.
Tu es une sainte que les déités ont oublié ; quelqu’un qui veut aider son prochain mais qui a oublié comment s’échapper des chaînes du désespoir qui enserre sa gorge avec tant de force qu’il soupçonne ses fers d’être incassables. Ils t’ont bousillé jusqu’à l’âme, créant un amalgame de noir là où il n’y avait que du blanc, te rapprochant un peu davantage de ton géniteur fou par la souffrance que tu ressens plutôt que par la brutalité de tes actes. Tu n’as jamais eu embrassé le dessein de te venger. De me venger. De les tuer pour essuyer le sang que j’ai versé ; non, tu ne leur as pas pardonné ; tu as simplement renoncé à tout ce qui peut être créé pour un monde stérile où tu t’enfermes en te berçant de l’illusion que tu n’as pas espoir qu’une autre passion ravive ce qu’ils ont éteint en ton sein.

histoire

Ne pleure pas, mon amour.
En hommage aux larmes que je n’ai pas versé en te mettant au monde, à tous ces hurlements de douleur que j’ai gardé tout au fond de moi pour que ce jour où tu m’as été donnée ne demeure que celui où j’ai rencontré le bonheur ; je n’ai pas eu le temps de te le conter, mon ange ; je n’ai pas eu l’occasion de te le dire – d’avouer à quel point j’attendais ta précieuse venue comme s’il s’agissait de la réincarnation même d’une déesse que j’ai embrassé de tout mon être lorsqu’il m’a été donné à nettoyer.
J’ai vu naître, à ce moment, un amour que je ne pensais pas être capable d’éprouver pour quiconque ; pas même pour mon adorée Manîthil ou pour mon tendre Eros. L’affection débordante d’une mère qui rencontre pour la première fois son enfant. Et je te touchais avec une telle précaution, avec tant de délicatesse par peur de te voir mourir écrasée sous le poids des battements de mon cœur soudainement léger que tu m’as manqué dès la seconde où nous avons été séparées.
Ma précieuse merveille. J’ai cru, la première nuit passée à ton contact, que tu ne serais plus à mes côtés à mon réveil. J’ai songé un moment que, tout comme mon frère et mes parents, tu puisses n’être qu’une illusion façonnée par le mal des Hommes. Mais à l’aurore, couronnée à la façon d’une reine en devenir, tu étais lovée contre mon ventre chaud d’où s’échappait une odeur que tu n’oublieras jamais. Mon cadeau. Je te soupçonne depuis ta naissance d’être un présent des cieux pour me récompenser d’avoir su oublier l’épreuve à laquelle les Anciens m’ont exposé, et tu ne m’as pas détrompé. Pas un seul de tes gestes ne m’a un jour éloignée de cette pensée.
Né d’un viol, un ange aussi beau que la lune elle-même – si ce n’est plus – qui a su gommer toutes mes blessures avec ses ravissants sourires. Et tu es devenue une grande demoiselle si rapidement ! Tu n’as eu de cesse de m’imiter depuis que tu as glissé hors de mes entrailles, et tu t’es montrée à la fois douée et amoureuse de l’univers où tout était incroyable à tes yeux. Tu as ensuite eu de nouvelles âmes à protéger, en plus d’un père à aimer et à admirer. Une tante à aduler. Un frère et une sœur à guider. Tu as endossé ce rôle avec tant d’ingéniosité que j’ai eu du mal à croire que tu avais des craintes avant la naissance de Nyx et d’Aëlya. Et par ta bonté et ta douceur tu as touché d’autres êtres auxquels je n’ai pas eu le temps de dire que je les aimais ; d’abord Maya sur laquelle tu as essayé de veiller pour qu’elle ne se sente jamais seule, puis Nymeria dont tu es devenue l’amie du haut de tes vaillantes petites lunes. Ses enfants, ensuite.
Le plus chaud soleil de la meute, c’était toi.

Ensuite, il y a eu les Hommes et ta volonté maladive de nous aider à subvenir aux besoins de tes proches. Des odeurs alléchantes s’échappaient du campement et tu as décidé de t’y rendre, sans m’en parler. Dans le plus grand secret, pour que Nyx et Aëlya goûtent à ce qu’il y avait de meilleur ; j’ai eu peur lorsque je ne t’ai pas trouvé auprès de ton frère et de ta sœur. Je t’ai cherché, je t’ai pisté. J’ai trouvé ton parfum douceâtre où se mêlait le mien entre ces tanières étranges que les Hommes élevaient vers le ciel. L’un d’entre eux te tenait par le cou alors que tu gémissais de détresse, appelant à l’aide ; une aide que je symbolisais. Je l’ai percuté. Je l’ai mordu jusqu’à ce qu’il te laisse tomber et je t’ai recouverte de mon corps, me plaquant au-dessus de toi à même le sol pour qu’ils ne te voient pas. Pour qu’ils ne te souillent pas de leurs yeux gigantesques et sales. Tu tremblais.
Tu pleurais.
Ils ont pointé sur moi l’un de ces objets qui crache le feu et le bruit assourdissant. Je me rappelle sans mal de la douleur qui a fusé lorsque le projectile est entré dans ma peau et a volé de mon sang pour en faire rougir la terre battue. Tu as commencé à crier d’horreur. Tu as imploré que l’on pardonne ton acte, mais une autre détonation t’a coupé le souffle en me privant du mien. Ils ne t’ont retrouvé qu’en me soulevant et ont échangé un coup d’œil gêné, presque peiné alors que tu les regardais avec une sombre terreur dans l’orbe teinté d’ambre. L’un d’eux a gazouillé un son dans un dialecte que tu ne comprenais pas, et tu as été enchaînée dans l’une des tanières.
Tu y es restée des jours entiers, refusant toute la nourriture et l’eau qu’ils t’offraient. Ils essayaient de te calmer, mais seules les larmes coulaient de tes paupières collées l’une à l’autre. Jusqu’au jour où ils m’ont ramené ; du moins ce qu’il restait de moi. Ils avaient vidé mes entrailles et retiré mes os, ne laissant que la peau et la fourrure où tu te précipitais dans le but d’y recouvrir la chaleur que tu connaissais depuis ta naissance. Et les semaines se sont écoulées.
Ils ne semblaient pas d’accord sur ton sort ; les uns pointaient sur ta silhouette dissimulée les mêmes armes qui nous ont séparé, les autres piaillaient en s’interposant. Je pense qu’ils espéraient te relâcher une fois assez âgée pour que tu puisses subvenir à tes besoins jusqu’à retrouver tes proches ; là, ils n’auraient plus qu’à tout détruire. Ton père, ton frère et ta sœur, ta tante et le reste de la meute.
Bientôt, peut-être.

derrière l'écran

• Renard, le retour !
• J'ai toujours 20 ans.
• Je suis arrivée là il y a déjà tellement longtemps...
• Je vous aime.  keur


Fiche personnage :
Âge : 6 mois [MAJ SEPTEMBRE]
Sexe : Femelle.
Santé :
Maladie : RAS
Blessure : RAS
Particularité : RAS


Statistiques :
Attaque : 5
Défense : 5
Vitesse : 5
Malus :
Apprentie : exp. divisée par 2
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Empereur du Temps



Voir le profil de l'utilisateur

http://www.endrothroad.net/t44-hige-passager-du-temps http://www.endrothroad.net/t46-hige-passager-du-temps http://www.endrothroad.net/t47-hige-passager-du-temps
Hige
Empereur du Temps
Mar 3 Oct - 16:53
Re-welcome ma belle avec bébé Anti ♥️


Fiche personnage :
Âge : 4 ans
Sexe : mâle
Partenaire : Eesia
Apprentie : Aërith
Santé :
Maladie : RAS
Blessure : RAS
Particularité : RAS


Statistiques :
Attaque : 40 (+2)
Défense : 30 (+1)
Vitesse : 20
Bonus :
Chasse : +5
Résistance au froid : +3
Proie : Poisson & Rongeur x2
Alpha : +2 dés combat
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Artifice de la Couronne



Voir le profil de l'utilisateur

http://www.endrothroad.net/t1940-la-facon-dont-elle-ecrit-ma-mere-terminee http://www.endrothroad.net/t1953-antigone-je-suis-nee-de-l-auror
Antigone
Artifice de la Couronne
Mar 3 Oct - 17:07
:ronronne: J'ai hâte de boucler sa fiche, qu'elle rentre à la maison ! =w=


Fiche personnage :
Âge : 6 mois [MAJ SEPTEMBRE]
Sexe : Femelle.
Santé :
Maladie : RAS
Blessure : RAS
Particularité : RAS


Statistiques :
Attaque : 5
Défense : 5
Vitesse : 5
Malus :
Apprentie : exp. divisée par 2
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cœur du Phénix



Voir le profil de l'utilisateur

http://www.endrothroad.net/t536-meute-d-azgaroth-males-04#7576 http://www.endrothroad.net/t1569-eros-o-coeur-du-phenix http://www.endrothroad.net/t977-coeur-du-phenix
Eros
Cœur du Phénix
Mar 3 Oct - 20:24
Re-bienvenue mon baybay.


Fiche personnage :
Âge : 5 ans
Sexe : Mâle
Santé :
Maladie : RAS
Blessure : RAS
Particularité : RAS


Statistiques :
Attaque : 35 (+6)
Défense : 40
Vitesse : 15
Bonus :
Chasse : +6
Proie : Poissons & Rongeurs x2
Résistance au froid : +3
Alpha : + 2 dés combat
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Larme des Songes



Voir le profil de l'utilisateur

http://www.endrothroad.net/t55-la-chieuse-a-gueule-d-ange http://www.endrothroad.net/t1224-plume-larme-des-songes http://www.endrothroad.net/t1440-plume-larme-des-songes
Plume
Larme des Songes
Mer 4 Oct - 6:02
Re-bienvenue =)


Fiche personnage :
Âge : 4 ans 4 mois (20 mai)
Sexe: femelle
Partenaire : Dyneos
Santé :
Maladie : RAS
Blessure : RAS
Particularité : Gène chien


Statistiques :
Attaque : 50 (+3)
Défense : 20 (+2)
Vitesse : 20
Bonus :
Chasse : +1
Résistance au froid : +5
Alpha : + 2 dés combat
Santé: : 2
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Voir le profil de l'utilisateur

Les Anciens
Compte pnj
Jeu 5 Oct - 1:06
Félicitation ! Te voici désormais validé ! Tu trouveras à la fin de ce message une liste de liens utiles et importants. Nous te souhaitons un bon jeu parmi nous. ♥️
Ma gestionMon historiqueRecherche de liensDemande de RPQuestions


Revenir en haut Aller en bas
La façon dont elle écrit, ma mère [terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Isabel Allende écrit un roman sur Haïti durant la révolution
» je veux une maman - Norah
» Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ? [Liliana ~Terminé~]
» WILL + Une soirée de retrouvailles plus qu'arrosée ?
» [quête] Ce dont je ne me souviens pas. [terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: