Resplendit à jamais, comme un astre inutile. • END.

 :: Premier pas :: Les élus :: Validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Enchaîné



Voir le profil de l'utilisateur

http://www.endrothroad.net/t2348-resplendit-a-jamais-comme-un-astre-inutile-o-end http://www.endrothroad.net/t2377-artemis
Artémis
Enchaîné
Mer 13 Déc - 1:42
A R T É M I S

• Nom : Artémis. C'était l'année des A.
• Sexe : Femelle.
• Date de naissance : 06.02.57. Elle va sur ses quatre ans.
• Stérilisation : Elle ne l’est pas.
• Groupe : Les Enchaînés.

« Avec ses vêtements ondoyants et nacrés,
Même quand elle marche on croirait qu’elle danse,
Comme ces longs serpents que les jongleurs sacrés
Au bout de leurs bâtons agitent en cadence. »

Elle est belle, sous les yeux écarquillés. Ni complètement similaire à ses semblables, ni réellement identique à ses cousins éloignés qui dévoilent leurs crocs violents. On se demande de quelle couleur elle est ; noire de temps à autre sous le regard de la Nuit, chocolat sous les coups de l’astre de Jour. Elle est douce d’apparence. Jolie avec ses yeux d’or et ses regards mornes qui laissent croire qu’elle n’est qu’une poupée creuse. Une créature née pour la longe et les concours - dans le seul but de représenter la race Altdeutsche Schäferhunde.


caractère

« Comme le sable morne et l’azur des déserts,
Insensibles tous deux à l’humaine souffrance,
Comme les longs réseaux de la houle des mers,
Elle se développe avec indifférence. »

Comme une longue caresse, son regard te pourchasse. Elle se dérobe, indifférente et froide, et te voilà obligé de digérer la pilule : tu es inintéressant à ses yeux d'or. Tu n'es pas assez précieux pour justifier qu'elle s'arrête -sinon une minute, le temps de t'étudier et de décréter que tu n'es qu'une âme en peine qu'il lui est impossible de sauver. Elle n'aime pas les déchets, les rejetés et les mal-aimés de la société. C'est un morceau de banquise. Pioche, pioche à ta guise, tu ne trouveras guère de compassion en son sein. Mine, s'il te plaît de le faire, tu resteras un inconnu sans grâce pour son cœur obstiné. Elle n'aime personne ; seulement l'équilibre qui veut qu'elle et ses proches survivent dans ce monde sans couleur et sans lumière. Au bout de quelques nuits passées à t'écouter, elle suffoque. Ce n'est pas dans ses habitudes de s'ennuyer de l'état d'âme des autres. Besoin d'air et besoin d'espace. Soudainement, alors que tu vous pensais amis, elle t'évite. Elle sème le doute dans ton esprit par ses faux sourires et te retrouve uniquement lorsque ton contact lui offre quelque chose.
Immobile.
Elle appuie là où ça fait mal. C'est une maladie nostalgique qui te tourne autour. Jusqu'à ce que calmement tu exploses et qu'elle te quitte.

histoire

« Ses yeux polis sont faits de minéraux charmants,
Et dans cette nature étrange et symbolique,
Où l’ange inviolé se mêle au sphinx antique,
Où tout n’est qu’or, acier, lumière et diamants,
Resplendit à jamais, comme un astre inutile,
La froide majesté de la femme stérile. »

Cette nuit, tu n'as pas dormi.
Tu étais à ses côtés, occupée à la veiller. Elle, la minuscule. Elle, la créature que l'on pensait condamnée par Dieu, à cause de ses allures chétives. Elle ne prononçait pas un mot, lovée contre le ventre chaud de sa mère. Tu l'aimais. Tu l'adorais. Tu l'admirais dans son simple appareil, son habit de Nuit et de vulnérabilité. Docile, calme. Une enfant qu'il était dur de voir bouger. Elle, l'immobile. Elle, l'effrayée. Entourée par ses quatre sœurs et ses quatre frères, l'air sereine et paisible ; tu songeais à quel point sa beauté surpassait celle de tous les autres. À tes yeux, seulement.
Pour un autre, Athéna était plus jolie.
Pour un couple, Aphrodite était celle créée pour eux.
Pour un homme âgé, Arachné était la compagne idéale. Muette, contrairement à une femme de sa race.
Mais pour toi, il n'y avait réellement qu'Artémis. Juste elle, vouée à passer le reste de son existence à tes côtés. Nommée en hommage à la déesse sauvage, à la créature amoureuse des forêts qui la cachent aux regards malveillants des Hommes et de leurs désirs destinés à la détruire.
Appelée pour instiller la peur dans les cœurs afin qu'ils ne la touchent jamais avec nonchalance. Chaque geste devait être mesuré, face à l'animal ; parce qu'une erreur était définitive. Fatale pour le lien façonné avec les longues heures.

Caressée et parcourue par tes deux mains délicates, Artémis grandissait. Gamine tranquille, jamais ravagée par les coups de folie de ses frères. Rarement turbulente, môme dissimulée au pied de ton canapé. Après avoir été protégée durant ses premières heures, voilà qu'elle commençait à siéger au bord de ton lit pour éloigner les cauchemars.
Pourquoi ? Sans doute parce que tu étais son trésor. Une chose à chérir pour son âme domestiquée par les siècles de sélection -celle des Bipèdes, pas la naturelle. Elle t'aimait tendrement, une inclination chaleureuse que tu partageais.
Il y avait néanmoins une ombre. Un corps abîmé par l'âge avancé et le trépas qui pesait sur des épaules maigres. C'était une femelle passée à la retraite il y avait de cela quelques années. Stérile, fatiguée d'avoir été baisée tous les ans par un mâle différent pour donner naissance à des enfants qui la quittaient au bout de quelques mois, celle qu'ils appelaient Quetzal s'emmuraient dans des paroles dures auxquelles Artémis n'était pas sourde.
Adieu l'innocence. Bonjour la mesure de la cruauté humaine.

Sous les coups mentaux de sa grand-mère, l'enfant malléable prenait conscience de ce que tu étais réellement. De ce qu'était la race que tu incarnais, au point de ressentir doucement les prémices du dégoût et du doute. Néanmoins accrochée à la fidélité qu'elle nourrissait à ton égard, Artémis s'obstinait à te croire non-coupable. Elle ne voulait pas t'accuser sans preuves, ni te faire un procès s'il n'était pas mérité. Mais -comme l'avait annoncé la carne volubile- un à un, ses frères et sœurs abandonnèrent le foyer, emportés par des bras répugnants.
Des bras Humains. Ces mêmes mains qui la serraient contre un cœur qu'Artémis ne voulait plus entendre. Ils lui arrachaient sa famille pour ne garder que son corps malingre, avec pour seul prétexte ses belles couleurs. Elle était en colère. Elle te gardait rancune de l'avoir séparé de ses proches pour la lâcher sur le domaine auprès de sa mère, de ses tantes et d'inconnues. Quetzal prédisait d'autres malheurs pour son futur. L'écoutant désormais avec toute l'attention d'une adolescente apeurée, Artémis la laissait créer une muraille dans son cœur tué par l'affection portée à une traîtresse. Elle se risquait à donner du crédit à ses mots venimeux, et à embrasser la cause elle-même.
Devenue distante, jamais méchante.

Le gouffre se creusait lentement, d'abord par l'intermédiaire de signes marqués. À neuf mois, Artémis cessait de coucher auprès de toi ; comme si, par ce geste, l'animal arrêtait de s'improviser maître de tes rêves et chasseur de cauchemars. Elle les laissait t'assaillir, te blesser et te bousculer en espérant que tu réalises à quel point sa souffrance était réelle. Tu ne réagissais pas. Tu observais ces changements avec douleur mais sans paroles pour gommer le mépris qui se développait en ses entrailles.
Silencieuses, l'une et l'autre. Vous étiez prêtes à vous déchirer.

Sonne sa première année et le temps des chaleurs. Malgré ta peine, le moment était venu de la donner à aimer à un mâle. L'un des mâles de la meute. Il était de charbon et d'argent, habillé magnifiquement et propriétaire d'un esprit évolué ; étrangement, Artémis ne l'apprécia pas. Dès le premier regard, la gêne et la répulsion s'installaient. Elle ne voulait pas de lui, et lui était déjà coutumier de ces pratiques dérangeantes qu'étaient les saillies contrôlées.
Envers et contre toutes ses protestations, Sarpédon l'embrassait au cours d'une soirée où Artémis, épuisée de se battre, renonçait. De sa première portée, elle garda le souvenir de quatre mômes bruyants et actifs. En bonne santé, colorés comme un monde en Automne. Ils étaient beaux. Elle les aimait mais, dirigée par les enseignements de Quetzal, elle leur donna pour connaissances la méfiance. Celle des Hommes, notamment.

« Aimez les chaînes jusqu'au jour où elles ne vous apportent plus ni eau ni nourriture. Supportez les mains sur vos dos et les colliers autour de vos cous, mais seulement jusqu'à l'heure où vous n'y gagnerez plus de sécurité. »

Des enfants intéressés. Ils en étaient évidemment moins doux, moins dépendants de la tendresse de leurs maîtres. À sa façon, en dévoilant le visage d'une mère attentionnée sans être continuellement occupée à couver les rejetons, Artémis les protégeait. Elle se préservait, aussi. Parce qu'elle était au courant du sort qui les attendait ; tôt ou tard, ils seraient emmenés par des bras Bipèdes et elle ne les retrouverait jamais.
De ses frères et sœurs, Artémis ne revoyait qu'Athéna. Tous les autres étaient perdus dans des contrées inconnues. De ses enfants, Artémis ne gardait à ses côtés qu'une fille à laquelle -par chance- elle était farouchement attachée.

L'année suivante, Artémis était à nouveau caressée par un mâle. Un autre, auquel elle n'adressait pas un mot. Elle connaissait sa place, son rôle et la démarche. À la naissance de ses neuf enfants, elle te haïssait douloureusement. Tu ne la touchais plus. Tu ne le pouvais plus parce que -tout en étant vêtue d'une expression neutre et vide- elle se dérobait. Son chagrin était tel de les savoir voué à être emporté qu'elle les délaissa tôt pour ne s'occuper que de leur aînée, leur demi-sœur.
La douleur s'installait, créant sur sa peau un animal dépossédé d'amour pour autrui. Elle devenait aigre et amère, semblable à son guide qui dépérissait à vue d'œil. Quetzal s'apprêtait à mourir, arrachée au monde qu'elle vomissait par son vieil âge.
Artémis chercha longuement sa grand-mère après le dernier soupir de celle-ci. Longuement. Longuement, sans ciller. Sans manifester l'ombre d'une émotion, malgré la tornade qu'elle essuyait à l'intérieur.

Sa dernière portée n'avait que cinq semaines lorsque les bombes arrosèrent le ciel de leur fumée nauséabonde. Athéna était là, tout comme son Humain. Sa môme l'était également. Sur les six petits, seuls trois demeurèrent à leurs côtés durant l'Apocalypse. Un par gueule. Ils succombaient néanmoins rapidement de malnutrition, Artémis étant incapable de chasser et la ville hantée par ces gaz infâmes. Tu y passas, toi aussi. Tu le méritais, pour Artémis. Pour tous tes crimes et tes pêchés.
Condamnée à essayer de survivre, Artémis apprenait à chasser aux côtés de sa sœur. Athéna connaissait l'usage des crocs. Son Maître lui avait enseigné à attaquer. Pas à pas, Artémis réalisait que les jours passés à la sauvage étaient les plus agréables à ses yeux.
À peine y était-elle habituée que les Hommes refaisaient surface. D'abord décidée à faire un pied de nez aux créatures de cauchemar, Artémis y retournait toutefois pour sa fille ; pour lui assurer un avenir plus serein que celui actuel.

Poème par Baudelaire.


derrière l'écran

• C'est quoi ton puf ? Anonyme. A.k.a Ave, Renard, Setenn...
• Tu as quel âge ? J'ai 20 ans. =w=
• Tu es arrivée ici comment ? C'était grâce à Dolly, à l'époque.


Fiche personnage :
Âge : 3 ans
Sexe : Femelle.
Santé :
Maladie : RAS
Blessure : RAS
Particularité : RAS


Statistiques :
Attaque : 5 (+3)
Défense : 5 (+4)
Vitesse : 5 (+2)
Bonus :
Chasse : +7
Résistance : +2

Feuille de personnage
Points de vie:
208/208  (208/208)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cœur du Phénix



Voir le profil de l'utilisateur

http://www.endrothroad.net/t536-meute-d-azgaroth-males-04#7576 http://www.endrothroad.net/t1569-eros-o-coeur-du-phenix http://www.endrothroad.net/t977-coeur-du-phenix
Eros
Cœur du Phénix
Mer 13 Déc - 10:12
Re-bienvenue toi ! keur


Fiche personnage :
Âge : 5 ans
Sexe : Mâle
Apprenti : Amarok & Aëlya
Santé :
Maladie : RAS
Blessure : RAS
Particularité : RAS


Statistiques :
Attaque : 70 (+7)
Défense : 80 (+7)
Vitesse : 15 (+7)
Bonus :
Chasse : +8
Proie : Poissons & Rongeurs x2
Résistance au froid : +10
Alpha : + 2 dés combat
Santé : 1

Feuille de personnage
Points de vie:
307/307  (307/307)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Conflagration du Phénix



Voir le profil de l'utilisateur

http://www.endrothroad.net/t1567-nyx-quand-renait-le-phenix http://www.endrothroad.net/t1616-nyx-conflagration-du-phenix http://www.endrothroad.net/t1632-nyx-conflagration-du-phenix
Nyx
Conflagration du Phénix
Mer 13 Déc - 10:32
Re welcome amur ♥️
J'essaye de finir vite d'avoir mes points d'activité **


Fiche personnage :
Âge : 6 mois
Sexe : Mâle
Mentor : Taylor
Santé :
Maladie : RAS
Blessure : RAS
Particularité : RAS


Statistiques :
Attaque : 5 (+7)
Défense : 5 (+7)
Vitesse : 5 (+7)
Bonus :
Chasse : +8
Proie : Poissons & Rongeurs x2
Résistance au froid : +10
Santé : 1
Réserve XP : 51
Malus :
Apprenti : expérience divisée par 2

Feuille de personnage
Points de vie:
162/162  (162/162)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Artifice de la Couronne



Voir le profil de l'utilisateur

http://www.endrothroad.net/t1940-la-facon-dont-elle-ecrit-ma-mere-terminee http://www.endrothroad.net/t1953-antigone-je-suis-nee-de-l-auror
Antigone
Artifice de la Couronne
Mer 13 Déc - 11:56
T'inquiète, on rush ensemble jusqu'à ce que tu les aies ! 8D
Merci à vous deux. luv


Fiche personnage :
Âge : 9 mois [MAJ DECEMBRE]
Sexe : Femelle.
Santé :
Maladie : RAS
Blessure : RAS
Particularité : RAS


Statistiques :
Attaque : 10
Défense : 10
Vitesse : 5
Bonus :
Santé : 1
Résistance au froid : +1
Chasse : +2
Malus :
Apprentie : exp. divisée par 2

Feuille de personnage
Points de vie:
160/160  (160/160)
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Voir le profil de l'utilisateur

http://www.endrothroad.net/t2326-laega-evidence-acerbe
Laega
Évidence Acerbe
Mer 13 Déc - 12:07
Re-bienvenue !


Fiche personnage :
Âge : 4 ans et 8 mois (Maj janvier)
Sexe : Femelle
Santé :
Maladie : RAS
Blessure : RAS
Particularité : RAS


Statistiques :
Attaque : 10 (+1)
Défense : 10 (+1)
Vitesse : 5
Bonus :
Résistance au froid : +1

Feuille de personnage
Points de vie:
200/200  (200/200)
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Voir le profil de l'utilisateur

http://www.endrothroad.net/t2097-taylor-epervier-d-acier-meute-d-azgaroth-libre http://www.endrothroad.net/t2161-taylor-epervier-de-l-acier#4809 http://www.endrothroad.net/t2156-taylor-epervier-de-l-acier#47962
Taylor
Épervier d'Acier
Mer 13 Déc - 12:08
Re bienvenue!
Joli rappel de celle qui t'a fait découvrir ER :p

C'est donc toi qui va jouer ce chien, cela ne m'étonne pas


Fiche personnage :
Âge: 5 ans
Sexe : Mâle
Apprenti : Nyx
Santé :
Maladie : RAS
Blessure : RAS
Particularité : RAS


Statistiques :
Attaque : 60 (+7)
Défense : 50 (+7)
Vitesse : 35 (+7)
Bonus :
Chasse : +8
Proie : Poissons & Rongeurs x2
Résistance au froid : +10
Santé : 1

Feuille de personnage
Points de vie:
272/272  (272/272)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Artifice de la Couronne



Voir le profil de l'utilisateur

http://www.endrothroad.net/t1940-la-facon-dont-elle-ecrit-ma-mere-terminee http://www.endrothroad.net/t1953-antigone-je-suis-nee-de-l-auror
Antigone
Artifice de la Couronne
Mer 13 Déc - 12:36
Impossible de ne pas citer celle qui m'a fait découvrir mon forum préféré ! ♡
Merci, mes oursons.


Fiche personnage :
Âge : 9 mois [MAJ DECEMBRE]
Sexe : Femelle.
Santé :
Maladie : RAS
Blessure : RAS
Particularité : RAS


Statistiques :
Attaque : 10
Défense : 10
Vitesse : 5
Bonus :
Santé : 1
Résistance au froid : +1
Chasse : +2
Malus :
Apprentie : exp. divisée par 2

Feuille de personnage
Points de vie:
160/160  (160/160)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Enchaîné



Voir le profil de l'utilisateur

http://www.endrothroad.net/t2348-resplendit-a-jamais-comme-un-astre-inutile-o-end http://www.endrothroad.net/t2377-artemis
Artémis
Enchaîné
Sam 16 Déc - 21:04
Ayé, j'ai terminé ! =w=


Fiche personnage :
Âge : 3 ans
Sexe : Femelle.
Santé :
Maladie : RAS
Blessure : RAS
Particularité : RAS


Statistiques :
Attaque : 5 (+3)
Défense : 5 (+4)
Vitesse : 5 (+2)
Bonus :
Chasse : +7
Résistance : +2

Feuille de personnage
Points de vie:
208/208  (208/208)
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Voir le profil de l'utilisateur

Les Anciens
Compte pnj
Lun 18 Déc - 14:36
Félicitations ! Te voici désormais validée ! Tu trouveras à la fin de ce message une liste de liens utiles et importants. Nous te souhaitons un bon jeu parmi nous. ♥️
Ma gestionMon historiqueRecherche de liensDemande de RPQuestions



Feuille de personnage
Points de vie:
999/999  (999/999)
Revenir en haut Aller en bas
Resplendit à jamais, comme un astre inutile. • END.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Rien ne se passe jamais comme on l'a prévu [PV : Aki]
» [fini] Les choses ont changé et ne seront plus jamais les mêmes. (John Watson)
» billy&april ~ jamais deux sans trois dit-on... je crains le pire.
» Tout ne se passe jamais comme prévu [PV: William Hanami]
» Plus rien ne sera jamais comme avant. {Leah}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: