Merci - Gratitude du Destin [Solitaire - libre]

 :: Premier pas :: Les élus :: Prédéfinis :: Les femelles Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Les Anciens
Compte pnj
Lun 26 Fév 2018 - 18:48
• • •
Merci
— Gratitude du Destin

Nom : Merci
Nom Ancestral : Gratitude du Destin
Dynastie : De la Destinée
Date de naissance : 04/02/2059
Sexe : ♀
Niveau : 1
Statistique : Attaque : 5 - Défense : 15 - Vitesse : 5
Compétence : Chasseur 1

PHYSIQUE ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
Couleur du pelage : Je suis une louve que l’on pourrait qualifier de blonde tricolore. En réalité, c’est assez dur de mettre un terme sur les nuances de mon pelage puisqu’on y trouve de tout : du gris, du noir, du crème, du blanc...
Couleur des yeux : Rien de particulier sur mes yeux, mise à part peut-être leur pâleur. Ils sont dorés.
Particularités : J’ai une cicatrice sous l’œil droit, minuscule, rose et discrète, en forme de griffe. Elle donne à mon œil l’impression d’être plus petit que l’autre.

caractère

C’est pas réellement mon truc de parler de moi, je préfère parler des autres. Mais si ça peut faire plaisir, alors pas de souci, je me lance ! Je suis une femelle dans la fleur de l’âge, jeune, on m’a souvent dit que j’étais belle, enfin ça j’en sais trop rien. Si je devais me décrire en un seul mot, je dirais : pleine de vie. On m’a souvent qualifiée de rayon de soleil, mais je suis pas vraiment certaine de savoir pourquoi. Comment peut-on être une partie, même infime, d’un astre que l’on ne voit que dans le ciel, et qui semble intouchable, que l’on soit loup comme oiseau ?
Vous l’aurez compris, ma seconde caractéristique est ma réflexion parfois trop poussée : j’aime réfléchir, tourner les choses dans ma tête, m’expliquer pourquoi ceci entraîne cela. Mais contrairement à ce que ce trait peut entraîner chez beaucoup de loups, moi, je suis très impulsive et détachée. Si j’aime me poser multiples questions, j’apprécie beaucoup moins de me prendre la tête pour les choses qui n’en valent pas la peine. Je suis une louve libre et vivante, heureuse de l’être. Il est très rare de me voir triste !
Bien qu’essentiellement pimpante, je ne suis pas une pile électrique. J’aime le calme de la nature, le chant des oiseaux, mais ce que j’aime par dessus tout, ce sont les louveteaux ! Bien qu’encore très assoiffée de liberté dans mes idées, je n’en suis pas moins mature et le fait de ne pas avoir le droit d’en avoir m’a toujours un peu peinée. Mais bon ! La vie est ainsi faite, pourquoi s’en plaindre ?
Moi ce que j’aime, c’est vivre au jour le jour, sauf à l’approche de l’hiver ; j’ai développé une angoisse existentielle quant aux préparatifs de cette saison à cause d’un événement que je vous expliquerai plus tard. Fin automne, je fais mille et un préparatifs pour ne manquer de rien durant la saison des neiges, effectuant multiples allers-retours vers ma tanière histoire d’être certaine que je ne crains pas de mourir de faim. Je me métamorphose un peu à cette période, même si au fond je suis toujours très prévoyante.
Quand je soigne, je ne me démunis pas de mon sourire, toujours heureuse de pouvoir faire la discussion à quelqu’un d’agréable. La seule chose qui peut m’offenser, vous savez laquelle c’est ? Pas la critique aux Anciens non ; je suis une louve tolérante et accepte les idées et l’athéisme de chacun. Non, c’est l’affront que l’on peut faire en parlant de sa famille de la mauvaise façon ; vous comprendrez comment je réagis si ça vous arrive un jour.

histoire

C’est en plein hiver que je vois le jour, bien plus au Nord d’Endroth, dans des terres naturellement enneigées. Quelques secondes avant moi, c’est un petit mâle tout blanc qui tombe sur le sol enneigé. Maman l’appelle Loud, moi je le surnommerai toujours Lou. Moi, elle me nomme Quiet, puisque Lou s’agite et moi non. Papa est là, sourit un instant puis se rendort ; ce sera lui qui me le racontera plus tard, moi je ne me souviens pas. La suite de l’histoire, elle est simple à raconter mais difficile à vivre : Lou, à qui j’ai eu le temps de m’attacher en tant qu’unique jumelle, dépérit au fil de l’hiver et c’est à sa fin, en mars, qu’il meurt sans plus de raison. J’en suis anéantie : pourquoi n’a t-il pas survécu à l’hiver, simple saison ? Pourquoi moi, j’ai survécu ? Même si on n’a vécu qu’un peu plus d’un mois ensemble, j’ai demeuré de nombreuses lunes avec lui dans maman, et j’ai connu la vie en même temps que lui. Une angoisse existentielle s’empare de moi quant aux préparatifs de l’hiver : la nourriture, les plantes, le lieu... Je ne peux perdre mon frère une seconde fois dans mon esprit. C’est une relation qui ne se décrit pas.
Maman, qui au final est une louve très âgée pour être encore mère, décide de me rebaptiser : on ne doit plus m’appeler Quiet mais Merci, puisqu’après tout c’est ce qu’elle a pensé d’abord au moment où elle a été capable de me mettre au monde alors que sa fertilité aurait dû s’arrêter, et ensuite quand j’ai survécu, seule dans la seule portée qu’elle n’ait jamais eue, et que pour cela elle remercierait les Anciens tous les soirs.

• • •

Puis la vie continue : Lou me manque mais je dois avancer. À mes deux lunes, je découvre que je peux entendre la voix de nos ancêtres, et en suis très honorée. Maman est très fière, papa semble heureux mais un peu indifférent. Puis maman fatigue, elle devient âgée et même si elle n’est pas des plus vieilles, la mise-bas tardive l’a fatiguée et c’est à mes cinq lunes qu’elle me caresse une dernière fois de sa patte immaculée, me murmurant de prendre soin de moi et de demander à papa à qui me fier pour me lancer sur la voie de Chamane. Je pleure beaucoup, et papa semble très triste. Il m’explique qu’il est désolé, qu’il ne sait pas de quoi maman parlait et s’en va, juste comme ça. Je savais que papa n’avait courtisé maman que pour se reproduire en période de chaleurs, qu’en réalité son instinct l’emportait sur l’amour qu’il pourrait avoir pour sa descendance et que maintenant que j’étais grande, il n’avait plus rien à faire bloqué avec moi. Je passe alors d’une famille de quatre à trois, puis de trois à seule. J’erre jusqu’à mes six lunes - ce qui nous emmène en août 2059 - seule, apprenant à chasser à mes dépends, m’habituant à positiver et, par conséquent, à devenir la femelle que je suis aujourd’hui. Au final, si j’oublie les raisons qui m’y ont menée, la vie de solitaire et ses apparences de liberté me plaisent beaucoup. Mais je suis une Chamane, et je n’ai encore reçu aucun apprentissage digne de ce nom...

• • •

« Aïe ! »
Je tombe au sol. Je m’écorche un peu le coussinet sur une des pierres coupantes des montagnes enneigées de mon enfance, mais cela ne me semble pas très grave et, bien que je n’en sache rien, je pourrai facilement trouver de quoi me soigner.

« Je suis désolé. Tiens, attrape ma patte ; comment t’appelles-tu, Destinée ? »
Un Chaman. Les Anciens ont dû lui souffler le nom de ma dynastie. Il me faut un peu de temps pour discerner celui du mâle à cause de mon manque d’apprentissage, mais je peux l’entendre maintenant. Galaxie d’Andromède. Que c’est poétique ! Je me sers de sa patte tendue et me relève en retirant la poussière et la neige - toujours présente malgré la saison - de ma fourrure blond tricolore. Je le regarde et découvre un énorme loup, d’un noir de jais, et avec de grands yeux d’or aussi pâles que les miens.

« Merci. » je dis simplement.
« Hum. De rien. »

Le mâle a un instant d’hésitation. Il pense que j’ai l’insolence de ne pas lui divulguer mon prénom. Comment peut-il savoir ?

« Non, Merci, c’est mon prénom. »
La discussion continue ensuite. Il apprend mon statut de Chamane, s’étonne que je n’aie encore rien appris et se propose comme mentor, comme ça, sans plus de complications. J’accepte avec joie et il m’emmène dans sa tanière plus haut dans les montagnes, accentuant mon amour de la neige sans diminuer mon angoisse existentielle de cette saison, tanière pouvant contenir deux loups.

• • •

Il s’appelle Oxo. Chaman très doué, il m’apprend tout ce que je dois savoir pendant mes mois d'apprentissage. Il est calme, froid mais doux, ne parle que lorsqu’il y en a la nécessité et ne sourit pas. Je sais qu’il m’aime beaucoup, et il est comme le père que je n’ai techniquement jamais eu. Mai 2060 arrive finalement, et tous savent très bien ce qu’il se passe à ce moment-là... Oxo le premier. Il sort de la tanière, m’annonce d’un seul coup qu’il pense m’avoir tout appris, que je suis devenue une excellente Chamane mais qu’il se doit d’aller chercher des remèdes pour tenir durant cette dure période, et que je ne peux pas le suivre. Pourquoi autant de félicitations d’un seul coup ? Ne pense-t-il pas revenir ? Je ne peux pas le laisser seul, alors pour la première fois de ma vie j’enfreins les règles et lui emboîte le pas discrètement. Il ne nous faut que quelques heures de route pour qu’une bombe pleine d’un gaz que je ne connais pas explose juste sous les pattes d’Oxo, le propulsant Dieu sait où. Le souffle me heurte et me propulse contre un arbre, un débris se précipite et écorche profondément ma pommette, juste en dessous de mon œil droit, et je me rends compte de la chance que j’ai eu de ne pas perdre mon orifice visuel. Il me reste encore une cicatrice aujourd’hui.
Mais j’ai perdu Oxo.

• • •

Et me voilà ! Maintenant, j’ai migré sur les terres d’Endroth, toujours à la recherche d’Oxo, un instinct développé et quelques signes des Anciens ont pu m’indiquer qu’il pourrait être ici. J’aime voyager, et je le fais surtout pour tenter de retrouver mon mentor. Peut-être qu’après avoir fait le tour de ces terres, je m’installerai dans des montagnes, comme celles dans lesquelles je me trouvais à la naissance et avec Oxo ? C’est un grand amour que j’ai pour cette ambiance hivernale, et ce malgré mon angoisse existentielle des préparatifs de la saison. Mais mes recherches n’en sont pas moins ardues : car quand je suis revenue sur la scène d’explosion après le drame, je n’ai pas vu son corps meurtri sur le sol. Alors, qui sait, peut-être est-il encore ici. Et s’il l’est, je le retrouverai...

relations

Oxo - J'entretenais une relation très fusionnelle avec celui qui m'a tout appris. Malheureusement, l'Apocalypse nous a séparés, et je suis à sa recherche depuis. Il me manque, il est comme le père que je n'ai jamais réellement eu. Il m'a appris à être moi-même, et j'aimerais beaucoup le retrouver. (PRÉ-CRÉÉ DISPO, www)

Loud - Ah, mon Lou - je ne l'ai jamais appelé Loud. Décédé à à peine plus d'une lune à cause d'un hiver trop rude, il était mon frère jumeau. Il me manque énormément, mais je n'aime pas m'en lamenter. Je le prie très souvent, et espère qu'il est heureux où il est. (PNJ, MORT)

Ewina - Ewina était ma maman. Elle est décédée peu de lunes après Lou, à cause de vieillesse ou d'autre chose, je n'en sais trop rien (elle nous a eu très tard, Lou et moi). Elle aussi me manque beaucoup, elle était douce et un exemple pour moi. Sa fierté pour ses deux seuls enfants était sans limite. (PNJ, MORTE)

ATOYO - C'est mon père. Je pense qu'il a profité de maman durant ses chaleurs et n'est resté avec elle que par sentiment d'obligation durant toute sa grossesse et jusqu'à ce que je devienne assez grande pour me débrouiller seule. Juste après la mort de maman, il est simplement... parti. Il n'était pas très attaché à notre famille et est certainement parti trouver d'autres conquêtes. Pas méchant, du tout, juste... indifférent. Je ne ressens pas réellement de manque quant à son absence. (PNJ, DISPARU)

Katyusha - Cette Chamane, bien que visiblement touchée psychologiquement par je ne sais quel fléau, s'est avérée m'être très agréable. En plus, je lui trouve une beauté époustouflante, je ne sais pas pourquoi. Les Anciens l'ont bien dessinée. (JOUÉE)

Les autres rencontres :
Solitaire - Arak ; Kiba ; Malkia ; Pandémonium ; Ragnar ; Laega ; Anfauglir ; Eira ; Oni ; Isha
Azgaroth - Eros ; Nymeria ; Taylor
Mirandël - Mirage
Miraculé - Hunt

exigences

Ce PV a été créé par : Aërith.
Niveau de rp exigé : Normal à bon.
Autres précisions : Cette louve a été jouée par moi. Vous pouvez me mp pour tous les rps ouverts, les liens de sa fiche d'historique et de gestion. De plus, sa signature est dédicacée à mon puf, j'espère que ça ne vous sera pas gênant, puisque idc a passé du temps dessus et que je ne m'en serai que très peu servi.  buh
Signature du personnage :
Spoiler:
 
Feuille du personnage



Feuille de personnage
Points de vie:
999/999  (999/999)
Revenir en haut Aller en bas
Merci - Gratitude du Destin [Solitaire - libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Spot ♦ Solitaire [LIBRE]
» Hermès ♦ Solitaire [LIBRE]
» Pastis ~ Solitaire ~ [ LIBRE ]
» Opium ♦ Solitaire [LIBRE]
» Première sortie en solitaire [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: