« j'ai gardé ta griffure vu que je l'aimais trop » terminée

 :: Premier pas :: les élus :: Validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Rhapsodie du Désastre



Voir le profil de l'utilisateur

http://www.endrothroad.net/t947-j-ai-garde-ta-griffure-vu-que-je-l-aimais-trop-terminee http://www.endrothroad.net/t954-cyanure-le-temps-l-absence
Cyanure
Rhapsodie du Désastre
Lun 27 Fév 2017 - 17:09
cyanure
— rhapsodie du désastre

Le poison. Cyanure. C’est un drôle de nom qu’il traîne, le mâle. Il l’annonce tel le funeste présage qu’il est. Il l’avoue sans détours et balance son nom en espérant croiser la peur qui lézarde dans les orbes des autres. Indiqué sur son front, Rhapsodie du Désastre. L’amoureuse appellation reçue du père — ce fou, ce tyran qu’ils appelaient Désastre, faute de se souvenir d’autre chose que son blason. Né avec l’hécatombe, murmure-t-on sur son passage. Arraché au ventre maternel quatre jour avant l'Apocalypse, il en était l'annonce et l'alarme, murmure-t-on.

cyanure  rhapsodie du désastre  dynastie du désastre  09.05.2060  mâle

ce n'est qu'une éraflure

Il n’est pas beau. Il n’est qu’une arme. Le profil d’un fusil, la face d’un obus. Il éclate à celle des gens, déchiré d’un sourire goguenard. C’est un con. Un malade, un débile. Il accueille la mort, l’indifférence dans la bille dorée. Dans le capharnaüm des hurlements endeuillés, il montre sa féminité, la vraie. L’apanage d’égoïsme des femelles. L’hypocrisie collée à la peau pâle aussi sûrement que son poil bordélique sème la discorde dans les têtes des fous qui cherchent à le décrire. Gris. Blanc. Encore gris. Roux ? Il se contente de hausser les épaules. Il est seulement Il. Pas elle, il. Parfois, il se marre à voir les autres se tromper sur son sexe. Et à d’autre, il entre dans une colère noire. Parce qu’il est il.

au-dessus de mes os

Tu es différent. Tu n’es pas comme les autres.

Parce qu’il se perdait en sourires. Face à la mort, face aux menaces. La conscience atrophiée. Le cœur enterré. Le masque soigneusement préservé. Continuellement montré. Au point d’en avoir oublié qu’il n’était pas seulement maître connard. L’enfoiré. Celui qui, s’il ne s’était pas amusé à faire un pied de nez à ses proches en se séparant de son frère pour former deux entités, s’était vu chassé de son trône. Passé du rejeton d’alpha, attendu et adoré à celui de personne, si ce n’est peut-être le môme qui apporte la débâcle des démons. Le bal des anges sans ailes et aux desseins peu louables. Au point de ne plus réellement savoir si c’est le visage qu’il montrait à son jumeau — énamouré et plus doux — qui était mensonger ou celui qu’il destinait au monde entier.
C’était une boule de haine, Cyanure. Le trépas ingéré, la souffrance imposée. Animé par le besoin de montrer qu’il n’était pas le désastre mais lui-même. Qu’il n’était pas la maladie mais le malade qui donne ses microbes au voisin en lui éternuant dessus à loisir. Pas la plèbe mais le patient zéro, celui qui touche pour partager sa tristesse. Il voulait blesser. Il voulait détruire.
Exactement comme ça avait été fait à son égard.

la jolie signature


Des événements, le gosse en possède une collection. Sa naissance, son enfance. Comme tous les autres, un ramassis de déceptions. Un album aux photographies sombres. D’abord, les râles. Ceux d’une mère éplorée, d’une mère fatiguée. Elle, obligée de mettre au monde la marmaille d’un mâle pour lequel elle n’éprouve qu’un soupçon de dégoût. Elle, la femelle opportuniste qui désirait le pouvoir au point de vendre ses charmes. Ils étaient quelques uns à la désirer. Quelques uns à chanter sérénades et odes à sa beauté. Mais ils n’étaient pas l’alpha. Ils ne possédaient ni la force, ni l’autorité.
C’était, du moins, ce qu’elle pensait. Jusqu’à ce qu’il se penche sur les carcasses encore humides de ses mômes nés. Deux plutôt qu’un. Des jumeaux. Une même âme sectionnée et balancée dans deux silhouettes étrangement opposées. L’un, la lumière. Promis à un grand avenir. L’autre, l’ombre. Celui désigné par la chamane, la folle au regard d’obscurité. Elle scandait alors à qui acceptait de l’entendre qu’il amènerait le désastre. Qu’il sèmerait le chaos dans son sillage et répandrait la discorde de son chant miséreux.

→ Tue-le ! Adaël, tue-le !

L’œil absent, la génitrice s’y opposait. Fermement. Sauvagement. Elle dévoilait deux rangées de crocs affûtés, la queue ramenée sur sa progéniture. Elle les protégeait. Elle les protégerait. D’eux, des malades. D’eux, incapables d’aimer. Elle les chérissait de tout son être et se repliait, comme de peur de se les voir confisquer. Elle les aimait.

→ Assez.

Le chant du Désastre résonnait dans la tanière creusée à la hâte. Elle faisait trembler l’éden coloré par la nuit noire.

→ C’est un monstre. C’est un démon !
→ J’entends, ma sœur. J’entends. Abandonne ton enfant, Adaël.

Elle s’obstinait. Elle refusait la résignation. Elle ne pouvait pas croire aux inepties proférées, décidée à garder son fils. Face à l’adversité, le mâle sévissait. Il lui laissait deux mois. Deux mois pour nourrir le prodige et le raté. Deux mois avant de disparaître pour l’éternité. Deux mois durant lesquels l'apocalypse encourageait les heurts, façonnait la peur.

Deux mois, qu’est-ce ? Un soupir, sinon un clignement de cils. Le jour arrivé, Adaël affrontait la colère du compagnon l’ayant renié. Elle voulait ses deux enfants. Pas un, les deux. Ils étaient en danger, ici. Voués à s’entredéchirer. À se haïr mutuellement pour ce qu’ils représentaient ; deux entités farouchement liées. La mère le voyait, combien ils s’aimaient. Combien ils s’attachaient l’un au second, comme s’ils pressentaient depuis toujours qu’ils seraient tôt ou tard séparés. Comme s’ils tentaient de profiter du temps qu’il leur était offert pour tisser l’amour, le vrai.
De l’affront ne résultait que l’écorchure. Une balafre disgracieuse pour rompre la féérie de son visage. Pour la première fois, elle baissait l’encolure. Elle s’agenouillait, à contrecœur.

Vas-y. Cyanure, dépêche-toi.

Elle le reluquait. Elle l’étudiait, alors qu’il était encore aveugle et travaillé par ses sens malhabiles. Elle le posait sur le sol mouillé, la gueule fendue de la colère et de la témérité. Ses pas l’éloignaient du clan. De son enfant. Adaël cultivait la haine. Elle instillait la rancune dans l’esprit du gosse.

Ils le méritent. Ils nous ont chassé. Ils nous ont blessé. Ils voulaient te tuer !

Elle le suppliait. Elle le désirait, ardemment. Voir la mort s’abattre sur des dépouilles auprès desquelles elle avait passé des lunes. Admirer le chaos tomber et leurs têtes rouler à ses pieds, ultimes excuses qu’elle estimait mériter pour avoir été ainsi bafouée. Ainsi rejetée. Mise à la porte de sa propre meute, remplacée par la seconde. La deuxième qui refusait pourtant obstinément de pondre des marmots au maître incontesté. La deuxième qui ne possédait nul atours dignes d’être regardés. D’être appréciés. Elle n’était pas une femelle, pas comme elle.

→ Maman ? Il est où Nobi ?
Avec son père. Oublie-le.
→ L’oublier, maman ?
Oublie-les. Ne pense plus qu’à moi. À moi, à mon bonheur. Du moment que tu chantes pour ceux qui me veulent du mal, ça ira.

Du moment qu’il usait de son organe lyrique pour sa cause — noble, disait-elle — elle pardonnait son nom. Elle tolérait sa naissance, sa qualité de fruit pourri d’une union qui l’était autant.

C’est le rejeton de son père. Tu es le mien. Lui est une erreur.
→ Je suis ta bénédiction ?
Non. Tu es différent. Tu n’es pas comme les autres.

Il hésitait, tous les soirs. Tous les matins. Il voulait son frère. Sa présence à ses côtés, la couleur étrange de son pelage. Il voulait son jumeau. Celui qu’il appelait Nobi, faute d’aimer faire comme tous les autres. Faute d’être disposé à entrer dans des cases.

→ Je veux Nobi…

Elle dardait ses yeux écarquillés sur Cyanure. Ses babines se soulevaient, délivrant ses armes acérées.

Écoute-moi, Cyanure.

Elle articulait chaque syllabe. À chacune d’entre elle, le susurre se muait peu à peu vers le cri. Elle perdait de sa patience.

Shinobi est mort. Tu peux t’enfoncer la fatalité dans le crâne, tu ne le reverras jamais. Je suis la seule pour toi, tu comprends ?! J’ai tout abandonné pour sauver ta peau, petit ingrat ! Arrête de te plaindre. Arrête de geindre et avance !

Il tombait dans le silence. Mais son monde à lui ne l’était pas. Continuellement dérangé par de jolies voix. Des voix qui l’encourageaient à exhaler le refrain de sa déchirante mélopée. Des voix qui le soutenaient. Dieu, ce qu’il les aimait. Il les chérissait intensément, elles et le capharnaüm qu’elles soufflaient sur son échine fragile. Il les entendait, mais c’était un secret. Elles l’avaient demandé. Elles l’avaient exigé. Alors il n’avouait rien. À personne, pas même à son jumeau tremblant à la surface de l’eau.
Jusqu’au jour du cri. Du hurlement.
Déchirant, c’était un appel. Une voix dont Cyanure se souvenait. Alors il s’y était dépêché, convaincu d’être victime d’un mirage. Mais il était là. Nobi. Couché sur le monde qui les affligeait. Lové dans l’obscurité comme seul l’enfant de la lune le pouvait. Son jumeau avait tendu le membre. Les larmes roulaient sur ses joues crayeuses.
Nobi était rentré.
Et, plus jamais, ils ne furent séparés.

laissée là sur ma peau


Je suis maître renard sur son arbre coincé, aussi appelée Ave. C'est donc un beau DC que vous avez sous les prunelles, en espérant qu'il ne sera pas trop pourri. Je me tâte actuellement à renoncer encore aux majuscules. Mais je ne suis pas sûre. Pardonnez-moi d'avance pour mon péché d'injures. C'est Cyanure, pas la joueuse. Vous voyez ?  hi


Fiche personnage :
Âge : Un an & un mois [MAJ JUIN]
Sexe : mâle
Santé :
Maladie : RAS
Blessure : RAS
Particularité : RAS


Statistiques :
Attaque : 15 (+1)
Défense : 9
Vitesse : 6
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Empereur du Temps



Voir le profil de l'utilisateur

http://www.endrothroad.net/t44-hige-passager-du-temps http://www.endrothroad.net/t46-hige-passager-du-temps http://www.endrothroad.net/t47-hige-passager-du-temps
Hige
Empereur du Temps
Lun 27 Fév 2017 - 17:15
Re welcome ! 8D


Fiche personnage :
Âge : 4 ans
Sexe : mâle
Partenaire : Eesia
Santé :
Maladie : RAS
Blessure : RAS
Particularité : RAS


Statistiques :
Attaque : 40 (+2)
Défense : 30
Vitesse : 20
Bonus :
Chasse : +5
Résistance au froid : +1
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rhapsodie du Désastre



Voir le profil de l'utilisateur

http://www.endrothroad.net/t947-j-ai-garde-ta-griffure-vu-que-je-l-aimais-trop-terminee http://www.endrothroad.net/t954-cyanure-le-temps-l-absence
Cyanure
Rhapsodie du Désastre
Lun 27 Fév 2017 - 17:19
Merci hi


Fiche personnage :
Âge : Un an & un mois [MAJ JUIN]
Sexe : mâle
Santé :
Maladie : RAS
Blessure : RAS
Particularité : RAS


Statistiques :
Attaque : 15 (+1)
Défense : 9
Vitesse : 6
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jeu d'Ombre



Voir le profil de l'utilisateur

http://www.endrothroad.net/t559-eesia-toujours-avec-moi-mon-ombre http://www.endrothroad.net/t565-eesia http://www.endrothroad.net/t718-eesia
Eesia
Jeu d'Ombre
Lun 27 Fév 2017 - 17:20
re bienvenue *.*


Fiche personnage :
Âge : 4 ans
Sexe : femelle
Partenaire : Hige
Apprentie : Lëwe
Santé :
Maladie : RAS
Blessure : RAS
Particularité : RAS


Statistiques :
Attaque : 25 (+2)
Défense : 20
Vitesse : 15
Bonus :
Chasse : +5
Résistance au froid : +1
Réserve d'xp : 35
Malus :
Maladie : Impossibilité de chasser
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Larme des Songes



Voir le profil de l'utilisateur

http://www.endrothroad.net/t55-la-chieuse-a-gueule-d-ange http://www.endrothroad.net/t1224-plume-larme-des-songes http://www.endrothroad.net/t1440-plume-larme-des-songes
Plume
Larme des Songes
Lun 27 Fév 2017 - 17:35
Re-bienvenue toah =)


Fiche personnage :
Âge : 4 ans (maj le 20 mai)
Sexe: femelle
Partenaire : Dyneos
Santé :
Maladie : RAS
Blessure : RAS
Particularité : Gène chien


Statistiques :
Attaque : 50 (+2)
Défense : 20 (+2)
Vitesse : 20
Bonus :
Santé: : 2
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ombre du Matin



Voir le profil de l'utilisateur

http://www.endrothroad.net/t400-maledictus-ombre-du-matin-terminee http://www.endrothroad.net/t401-maledictus-ombre-du-matin
Maledictus
Ombre du Matin
Lun 27 Fév 2017 - 18:06
Re bienvenue par ici


Fiche personnage :
Âge : 4 ans
Sexe : mâle
Santé :
Maladie : RAS
Blessure : Palier 2
Particularité : RAS


Statistiques :
Attaque : 45 (+1)
Défense : 20
Vitesse : 25
Bonus :
Santé: : 1
Malus :
Expérience divisée par 2.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rhapsodie du Désastre



Voir le profil de l'utilisateur

http://www.endrothroad.net/t947-j-ai-garde-ta-griffure-vu-que-je-l-aimais-trop-terminee http://www.endrothroad.net/t954-cyanure-le-temps-l-absence
Cyanure
Rhapsodie du Désastre
Lun 27 Fév 2017 - 18:13
Merci keur


Fiche personnage :
Âge : Un an & un mois [MAJ JUIN]
Sexe : mâle
Santé :
Maladie : RAS
Blessure : RAS
Particularité : RAS


Statistiques :
Attaque : 15 (+1)
Défense : 9
Vitesse : 6
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Insolence de l'Hérétique



Voir le profil de l'utilisateur

http://www.endrothroad.net/t61-pandemonium-play-with-fire#91 http://www.endrothroad.net/t1485-pandemonium-insolence-de-l-here http://www.endrothroad.net/t130-l-heretique-sum-up-your-life#579
Pandémonium
Insolence de l'Hérétique
Lun 27 Fév 2017 - 18:34
    On l'aime déjà. *w*


Fiche personnage :
Âge : 2 ans
Sexe: Mâle
Apprenti : Khalak
Santé :
Maladie : RAS
Blessure : Palier 2
Particularité : Brume des cauchemars


Statistiques :
Attaque : 35 (+1)
Défense : 15
Vitesse : 30
Malus :
Expérience divisée par 2.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Lun 27 Fév 2017 - 19:09
Re bienvenuuue ! Haaan il est sexy !! *-*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rhapsodie du Désastre



Voir le profil de l'utilisateur

http://www.endrothroad.net/t947-j-ai-garde-ta-griffure-vu-que-je-l-aimais-trop-terminee http://www.endrothroad.net/t954-cyanure-le-temps-l-absence
Cyanure
Rhapsodie du Désastre
Lun 27 Fév 2017 - 20:55
Vas-y crie mon nom, bébé


Fiche personnage :
Âge : Un an & un mois [MAJ JUIN]
Sexe : mâle
Santé :
Maladie : RAS
Blessure : RAS
Particularité : RAS


Statistiques :
Attaque : 15 (+1)
Défense : 9
Vitesse : 6
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Entravé par les Pieux



Voir le profil de l'utilisateur

http://www.endrothroad.net/t951-une-vie-nait-une-autre-disparait-shinobi http://www.endrothroad.net/t955-shinobi
Shinobi
Entravé par les Pieux
Mar 28 Fév 2017 - 17:40
Tu es validé ! Ton nom ancestral est Rhapsodie du Désastre.
Tu peux désormais aller jouer et n'oublie pas d'ouvrir ta fiche de gestion.
Nous te souhaitons un bon jeu parmi nous ! ♥


Fiche personnage :
Âge : 1 an
Sexe: mâle
Santé :
Maladie : RAS
Blessure : RAS
Particularité : Haleine du diable


Statistiques :
Attaque : 5 (+2)
Défense : 5 (+2)
Vitesse : 10
Revenir en haut Aller en bas
« j'ai gardé ta griffure vu que je l'aimais trop » terminée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Foret] Cette chasse est gardée et il y a un prédateur de trop ici... [PV: Len Tsukimori & Lena Carter]
» Chacun chez soi et les hippopotames seront bien gardés. | misha
» The One Who Knows — Aucun secret ne peut être gardé.
» La signature de Préval sera gardée
» Hall des Héros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: